Décret personnes vulnérables du 11 Novembre 2020 : Un pas en avant, deux pas en arrière.

Un nouveau décret concernant les personnes vulnérables, est paru le 11 novembre.

Suite à la décision du Conseil d’État de suspendre les dispositions du décret du 29 août 2020 qui avait restreint les critères de vulnérabilité, un nouveau texte est paru le 11 novembre 2020 ajoutant de nouvelles pathologies mais surtout deux critères liés à l’impossibilité du télétravail et aux conditions de travail.

lire notre article

 

ACTION SOCIALE : OUI, LA CFDT ET LA CFTC VEULENT QUE CA CHANGE !

Le Ministère porte depuis de nombreuses années l’entière responsabilité de la situation de crise d’une action sociale laissée à la dérive. Depuis trop longtemps, le Secrétariat général refuse de prendre en compte les analyses et les propositions des représentants des personnels. 

Au vue de la fragilité structurelle de l’Action sociale au MEFR, affirmer ne vouloir rien changer à l’existant conduit à l’inaction, face à une Administration qui avance dans ses projets mortifères.

La CFDT-CFTC Finances refuse de laisser le champ libre à l’administration qui poursuit essentiellement un seul objectif, celui de la réduction des moyens et des économies budgétaires. Pour la CFDT- CFTC, préserver l’action sociale à tous les niveaux, c’est en premier lieu la faire évoluer dans un seul but, l’efficacité au service des agents. La CFDT et la  CFTC sont des organisations réformistes. Elles n’ont pas peur de prendre leurs responsabilités, de négocier un budget de l’action sociale, d’arrêter des choix de politique sociale et de contrôler les actions réalisées. La CFDT-CFTC Finances ne veut pas du statu quo qui nous amène à la situation d’aujourd’hui. Nous voulons défendre une action sociale dans l’intérêt et au service des agents. 

Une pétition circule actuellement pour conserver en l’état l’action sociale des ministères. La CFDT et La CFTC ne se sont pas associées à cette action. On vous explique pourquoi.

 

Poursuivre la lecture