ACTION SOCIALE : OUI, LA CFDT ET LA CFTC VEULENT QUE CA CHANGE !

Le Ministère porte depuis de nombreuses années l’entière responsabilité de la situation de crise d’une action sociale laissée à la dérive. Depuis trop longtemps, le Secrétariat général refuse de prendre en compte les analyses et les propositions des représentants des personnels. 

Au vue de la fragilité structurelle de l’Action sociale au MEFR, affirmer ne vouloir rien changer à l’existant conduit à l’inaction, face à une Administration qui avance dans ses projets mortifères.

La CFDT-CFTC Finances refuse de laisser le champ libre à l’administration qui poursuit essentiellement un seul objectif, celui de la réduction des moyens et des économies budgétaires. Pour la CFDT- CFTC, préserver l’action sociale à tous les niveaux, c’est en premier lieu la faire évoluer dans un seul but, l’efficacité au service des agents. La CFDT et la  CFTC sont des organisations réformistes. Elles n’ont pas peur de prendre leurs responsabilités, de négocier un budget de l’action sociale, d’arrêter des choix de politique sociale et de contrôler les actions réalisées. La CFDT-CFTC Finances ne veut pas du statu quo qui nous amène à la situation d’aujourd’hui. Nous voulons défendre une action sociale dans l’intérêt et au service des agents. 

Une pétition circule actuellement pour conserver en l’état l’action sociale des ministères. La CFDT et La CFTC ne se sont pas associées à cette action. On vous explique pourquoi.

 

Poursuivre la lecture

Promotions : limiter l’arbitraire après la suppression des CAP

Le secrétariat général s’efforce de vendre les nouvelles ambitions du gouvernement sur la gestion RH des agents. Pas facile quand l’objectif principal des lignes directrices de gestion est de remplacer l’ancienneté par le mérite.

Le deuxième groupe de travail sur les lignes directrices de gestion ministérielles en matière de promotion s’est tenu le 1er septembre (CR GT n°1 ici). Les Fédérations CFDT/ CFTC et FO Finances se sont étonnées en préalable du silence de notre nouveau grand ministère depuis le remaniement. Les OS n’ont toujours pas été contactées, conviées aux traditionnels temps d’échanges avec le/les ministre(s) et/ou secrétaires d’Etat, contrairement aux annonces du gouvernement sur un retour au dialogue social de qualité… Et pourtant, la crise COVID a démontré toute l’utilité de ce dernier. Pas d’échanges et vous obtenez des situations comme celles des congés et des primes COVID, situations qualifiées en comité technique ministériel par la CFDT/CFTC de « lourdes fautes managériales » … 

Ça ne vaut pas une promotion ! 

Les points abordés lors de ce GT traitaient de la seconde partie du projet de texte. Nos deux Fédérations ont démontré à de multiples reprises que les grands principes ne suffisent pas à encadrer les carrières de dizaines de milliers d’agents. La diversité de nos métiers dans ce ministère, ne permet pas d’aborder les carrières de manière linéaire avec seulement de grands principes.  Continue reading Promotions : limiter l’arbitraire après la suppression des CAP